Lycée public polyvalent à Nort-sur-Erdre

Lycée public polyvalent à Nort-sur-Erdre

2021 | Nort-sur-Erdre, France

Galerie photos

Ce lycée a fait l’objet d’une démarche environnementale particulièrement innovante : retour sur ce projet ambitieux avec Madame Céline Leduby, Architecte de l’agence AIA Life Designers.

Pouvez-vous nous présenter cette construction neuve ?

Le lycée public polyvalent de Nort-sur-Erdre a ouvert pour la rentrée 2020, il peut accueillir 1 000 élèves. C’est un établissement d’enseignement général, technologique et professionnel avec des formations de « services à la personne » et de « services aux entreprises ». C'est le premier lycée de la Région des Pays de la Loire résultant du « Référentiel régional de sobriété architecturale, technique et économique », dont les axes directeurs sont simplicité et qualité d'usage.

Il s'inscrit dans une certification HQE de marque NF : « Bâtiments Tertiaires – Démarche HQE » et dans deux labélisations : « BBC Effinergie 2017 : E+C- » et « Bâtiment Biosourcé » de niveau 3. Il est également reconnu à plusieurs titres : expérimentation "E+C-" (ADEME/DREAL) ou encore dans l’appel à test "HQE Performance Economie circulaire" (Alliance HQE-GBC).

Lycée 4.0, il incarne une nouvelle génération de lycée, tournée vers le futur : il est conçu pour être flexible, évolutif et ouvert sur son territoire. Ses espaces modulables rendent possibles de nouvelles pratiques pédagogiques intégrant notamment le numérique. Nous avons apporté de nouvelles fonctions comme les gradins, le mobilier spécifique ou encore les alcôves dans les circulations, qui sont à la fois des zones de détente, d’échange et de travail. L'amphithéâtre et la restauration sont des espaces communs conviviaux à la disposition du territoire.

 

Quelles étaient les attentes des utilisateurs (élèves, professeurs, personnel éducatif) ?

Les exigences environnementales de la Région des Pays de la Loire ont été intégrées dès le programme, puis améliorées tout au long du projet. Elles font partie intégrante de son identité. Ce lycée est unique et précurseur : il démontre qu'il est possible de construire autrement grâce notamment au recours à des matériaux biosourcés, géosourcés et issus du recyclage. Il a également été le lieu d'expérimentation de la gestion innovante du tri des déchets sur chantier, grâce à une Charte chantier à faibles nuisances et une démarche de recyclage et de réemploi appliquées au chantier : tri spécifique des déchets avec des bennes adaptées ou encore installation d'une ressourcerie sur site. Le taux de valorisation matière (sans considérer la valorisation énergétique) des déchets atteint plus de 80% (objectif initial de 50%).

Des études de programmation jusqu’à la phase chantier, les différents acteurs que sont le Rectorat, les collectivités, les habitants, les futurs usagers, les associations de parents d’élèves et les entreprises alentours ont été concertés grâce à la création d’un comité de suivi. L'objectif était de cerner au mieux les besoins, aussi bien en ce qui concerne les formations, que les transports scolaires ou encore les équipements pouvant être mis à disposition du territoire. Une Newsletter de chantier a été créée afin d’informer ce comité de suivi sur l’avancée des travaux, tout en mettant en lumière un métier lié au BTP, en rendant compte de l’actualité du chantier et en faisant un point sur la démarche environnementale mise en place. Une intervention artistique éphémère, œuvre « 24 images secondes », a également vu le jour avec la participation d’élèves de 4e du collège Paul Doumer à Nort-sur-Erdre, dans le but qu’ils s’approprient leur potentiel futur lycée.

 

Quel a été votre approche design ?

La volonté architecturale est de refléter les ambitions de ce projet, à savoir la sobriété et l’engagement environnemental.

Le projet s’appuie sur des matérialités brutes, sobres et des teintes naturelles. Les matériaux utilisés pour le système constructif, le bois et le béton, sont largement visibles dans les espaces intérieurs, et dialoguent ensemble. Autour de ces 2 matériaux, les ambiances sont assez neutres, avec des couleurs en ponctuation dans les espaces de détente ou de rassemblement (restauration, amphithéâtre, alcôves de travail).

Pourquoi avez-vous choisi le Linoleum Tarkett ?

Nous voulions un matériau en accord avec nos engagements environnementaux. Le linoléum étant constitué de plus de 90% de matière naturelles et 30% de matières recyclées, il entre pleinement dans notre réflexion sur l’utilisation de matériaux biosourcés, géosourcés ou issus du recyclage*. Il contribue également à la qualité d’air intérieur, qui est une des cibles de la certification HQE.

*Sur ce projet, nous avons misé sur :

  • Isolation biosourcée en chanvre/lin/coton (fabriqué en Région Pays de la Loire) : ensemble des doublages et mur à ossature bois
  • Isolation issue du recyclage en laine de verre (>60% produit recyclé) avec liant végétal : cloisonnements intérieurs
  • Isolation issue du recyclage en isolant en verre cellulaire (>60% produit recyclé issu de pare-brise) : plancher du vide sanitaire
  • Autres matériaux biosourcés : peinture végétale à base d’huile de lin, de ricin et de poisson sans COV pour les murs, revêtement de sol en linoléum constitué de plus de 90% de matières naturelles et 30% de matières recyclées
  • Autres matériaux géosourcés/recyclés : peinture à base de silice en plafonds, béton avec granulats recyclés (fondations, dallage et un mur de refend)

 

Le décor 100% lin est unique, qu’en pensez-vous une fois posé ?

Nous avions pu apprécier le coloris 100% lin dans un autre établissement scolaire de la région. Sa teinte se prête parfaitement aux ambiances souhaitées et aux matériaux utilisés. Les retours sont très positifs sur les tonalités générales de l’établissement, ainsi que sur le confort visuel et l’ambiance lumineuse.

Les utilisateurs, qui peinaient à imaginer le rendu à partir d’un petit échantillon du produit, ont apprécié son esthétique dès les premiers m² posés.

 

Est-ce que le fait d’avoir choisi principalement le Lino 100% lin (99% de matières naturelles) a contribué à l’obtention du label « NF HQE - Bâtiment Tertiaire - Bâtiment Biosourcé » niveau 3 ?

Oui, comme tous les produits et matériaux choisis, il a été mis en avant et contribue à l’obtention du label (même si mineur au regard de l’ensemble des volumes). De plus, il est important de porter un message, une démarche globale sur le choix des matériaux, autant pour les éléments structurels et conséquents, comme sur tous les éléments d’architecture intérieure (second œuvre).

 

Collections liées

A propos

Ce lycée a fait l’objet d’une démarche environnementale particulièrement innovante : retour sur ce projet ambitieux avec Madame Céline Leduby, Architecte de l’agence AIA Life Designers

Concepteur/ Architecte

AIA Life Designers

Entrepreneur

REGION PAYS DE LA LOIRE

Application

Catégories