La protection et la sécurité sont les principaux critères à prendre en compte lors du choix de la surface sportive. Un bon revêtement sportif d’intérieur prend en compte différents facteurs pour protéger un athlète, notamment : l’absorption des chocs, la déformation verticale, le niveau de glissance et la qualité de l’air intérieur.

Jouez en toute sécurité

Absorption des chocs

Réglementée par la norme de sécurité européenne NF EN 14904 qui lui est consacrée, l’absorption des chocs améliore le confort et réduit le risque de blessures. Généralement, plus l’athlète est lourd, plus grande est l’absorption de chocs nécessaire pour éviter toute blessure qui pourrait être causée par l’impact.
Lorsqu’un athlète percute une surface sportive, la force d’impact est traduite en trois forces résultantes : l’une est absorbée par le revêtement de sol, une autre par la chaussure de sport et la dernière est renvoyée dans le corps de l’athlète. La force mesurée est celle absorbée par le revêtement (par rapport aux surfaces dures) et est exprimée en un pourcentage qui, dans le cadre de cette norme, requiert une valeur située entre 25 et 75 %.

Déformation verticale

Régulée également par la norme de sécurité NF EN 14904, la déformation verticale apporte un comportement constant de la surface pour un bon maintien des pieds ainsi qu’une posture, une réactivité et un confort de jeu adéquat. Elle mesure la capacité de la surface sportive à apporter une déflexion verticale (déplacement vertical de la surface de revêtement lors de l’impact) pour les athlètes qui jouent à proximité les uns des autres.